Le microscope et la coloration des échantillons cérébraux pour diagnostiquer l’alzheimer

novembre 8, 2022by Kalstein
YR05783-IMG.png

Il s’agit d’une maladie progressive liée à une déficience cognitive, perte de mémoire, et d’autres fonctions mentales importantes. C’est parce que les connexions entre les cellules du cerveau et les cellules elles-mêmes dégénèrent et meurent. Il n’existe actuellement aucun remède pour cette maladie, mais une détection précoce contribue à un traitement de contrôle efficace. La maladie d’Alzheimer représente environ 80 % des cas de démence diagnostiqués chez les personnes âgées, elle est reconnue comme un trouble neurodégénératif le plus fréquent chez les personnes âgées, et l’une des causes les plus fréquentes de démence dans le monde. Selon des études microscopiques spécifiques basées sur la morphologie et le suivi du développement structurel, les protéines d’origine naturelle se plient de manière incorrecte et sont regroupées en filaments et groupes plus petits appelés oligomères. La recherche scientifique a montré que ces structures sont toxiques et qu’elles détériorent ou éliminent les neurones.

Le microscope et la maladie d’Alzheimer

La première histologie de cette maladie a été réalisée par Lois Alzheimer le 4 novembre 1906, qui à la XXXVII e Conférence de Psychiatrie du Sud-Ouest Allemand à Tübingen a présenté l’étude microscopique du cortex cérébral d’un patient qui est mort en étant traité pour un type de démence cynique. Cette maladie est connue plus tard sous le nom de maladie d’Alzheimer, qui est directement liée aux changements dans la structure du cortex cérébral et peut être observée au microscope :

  • Le tissu cérébral a beaucoup moins de neurones et de synapses qu’un cerveau sain.
  • La présence de lésions fibrillaires appelées plaques névrite. Les groupes anormaux de fragments de protéines s’accumulent entre les neurones pour former des plaques amyloïdes.
  • des enchevêtrements de neurones endommagés et morts, composés de petites fibrillations entrelacées et tordues dans les neurones d’une autre protéine, localisées principalement dans le néocortex et l’hippocampe, également appelés boutons neurofibrillaires et atrophie corticale.

Techniques histologiques et l’observation au microscope : la coloration

La plupart des tissus cellulaires sont incolores devant la lentille, c’est pourquoi il est nécessaire de les teindre pour observer leurs caractéristiques morphologiques avec le microscope optique. Les techniques histologiques sont une série d’étapes pour préparer le tissu à les observer à travers le microscope. La coloration est l’une des étapes à effectuer. On y parvient en appliquant sur des sections de tissus les colorants, substances capables de se lier à des structures du tissu en leur apportant de la couleur. La molécule d’un colorant possède généralement deux composants principaux: la substance qui apporte la couleur, appelée chromogène, et une autre qui permet la liaison au tissu appelé auxochrome.

Quelques techniques de coloration utilisées pour déterminer les lésions histopathologiques dans le cerveau par microscope

Techniques de coloration couramment utilisées pour mettre en évidence les lésions histopathologiques dans le cerveau avec la maladie d’Alzheimer dans les tissus fixés avec du paraformaldéhyde :

  • Teinture argentée: cette technique utilise l’affinité de l’argent par la conformation double-pliée présente dans les dépôts de Αtrous fibrillaires et de rayures neurofibrillaires pour identifier les lésions.
  • Coloration avec Rouge Congo: c’est une coloration directe avec différentes affinités pour les matériaux fibrillaires et non fibrillaires. Il présente l’inconvénient de rendre l’affichage difficile si l’échantillon présente une faible sensibilité.
  • Thioflavine-S: ils considèrent une technique avantageuse et simple parce qu’ils peuvent marquer les plaques névrotiques et les enchevêtrements neurofibrillaires.
  • Coloration immunohistochimique: dans cette technique, il est fondamental comme outil diagnostique, il utilise des anticorps spécifiques pour observer la quantité, la distribution dans le tissu et la localisation cellulaire des épitopes immunogènes dans des sections de tissu fixées en formaline.
  • Rouge de thiazine: Sa caractéristique fonctionnelle est de se lier aux formes fibrillaires avec la conformation bêta pliée. Il consiste en une coloration réalisée avec le colorant rouge de thiazine, qui est une structure dérivée du naphtol, qui produit une fluorescence d’excitation dans une gamme de 530-560 nm.

La microscopie est une technique qui offre de nombreux avantages, mais sa portée dans la recherche dépend de l’expérience de l’analyste et de l’équipement utilisé. Chez KALSTEIN nous sommes FABRICANTS, nous vous offrons la variété dans les types de microscopes optiques, avec la technologie de pointe. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos équipements, sur le PRIX, l’ACHAT ou la VENTE, rendez-vous sur ICI

Kalstein

PARIS

Localisation.

2 Rue Jean Lantier, 75001, Paris – France.
(+33) 1 78 95 87 89(+33) 7 60 83 92 83

sales@kalstein.eu

NOUS SITUER

Nous sommes toujours proches.



AVANTAGES

Modes de paiement et d’expédition.



Suivez notre activité sur les réseaux sociaux.

Restez informé de toutes les actualités du secteur.


Ouvrir le chat
Vous avez besoin d'aide?
Scan the code
Bonjour!
Comment pouvons-nous vous aider?