Le microscope et son évolution

juillet 10, 2021by Kalstein
studying-virus-in-microscope-QVBSXYM-scaled-1280x854.jpg

Les premiers grands progrès de la science et en particulier des sciences biologiques sont dus en partie à l’invention du microscope optique, lorsqu’à la fin du XVIIe siècle, Anton van Leeuwenhoek, sculptant des lentilles, a pu apprécier le monde qui, grâce à ses la petite taille était impossible à voir à l’œil nu: le monde microscopique.

Heureusement, des années plus tard, grâce à l’invention du microscope optique, l’homme a pu avoir des preuves du grand monde qui existait au-delà des lentilles et ainsi découvrir un univers inorganique, tel que des cristaux de sel de table ou des sels d’oxalate qu’ils se trouvent dans le l’urine et dont l’accumulation est à l’origine de calculs rénaux. Il a également pu observer les mouvements lents d’un parasite intestinal, l’amibe, qui a également aidé à supprimer le bandeau de l’obscurantisme et ainsi faire les premiers pas de la science moderne. Un autre fait, parmi tant d’autres remarquables, était que grâce au microscope optique, certains chimistes et médecins, comme Louis Pasteur et Robert Koch, pouvaient étudier les maladies qui assiégeaient l’humanité.

Types de microscopes

Actuellement, il existe différents types de microscopes, les lumineux sont ceux qui utilisent la lumière visible pour rendre un spécimen observable. Ceux-ci incluent le microscope optique simple et le microscope optique composé.

La microscopie en champ éclairé ou clair est la plus utilisée pour l’observation des frottis colorés, pour examiner les caractéristiques morphologiques et la mobilité des organismes dans les préparations fraîches; Un autre type de microscope composé, le microscope stéréoscopique, est très utile pour examiner les caractéristiques des colonies de bactéries, de champignons, de cultures de tissus et d’organismes parasites.

Le microscope à contraste de phase nuance les tons du gris clair au très foncé. Elle repose sur le fait que les ondes lumineuses qui traversent des objets transparents, comme les cellules, émergent en différentes phases, en fonction des propriétés des matériaux qu’elles traversent. Ce microscope a l’avantage de visualiser les détails des organismes vivants, car avec le microscope ordinaire, il est habituel d’observer des préparations de matériaux morts et tachés.

En microscopie à fond noir, le même microscope optique est utilisé, en utilisant un condensateur dont l’ouverture numérique est supérieure à celle de l’objectif, bloquant ainsi les rayons directs de la lumière tout comme il dévie la lumière d’un miroir vers le côté du condensateur à un angle oblique. Cela crée un champ sombre qui contraste avec les bords proéminents des micro-organismes. Étant donné que les objets lumineux sur un fond sombre sont plus facilement perçus par l’œil, ce type d’éclairage pour l’observation microscopique est utile pour visualiser les flagelles bactériens mal définis et les bactéries en spirale avec une microscopie à fond clair et à contraste de phase.

Le microscope à fluorescence est basé sur le principe de l’élimination de l’éclairage incident par absorption sélective, transmission de la lumière absorbée par l’échantillon et réémise avec différentes longueurs d’onde. Les composés capables d’absorber la lumière d’une certaine longueur d’onde et d’émettre de la lumière d’une longueur d’onde plus élevée sont appelés fluorochromes.

Le microscope électronique

En ce qui concerne les microscopes électroniques, il y a le microscope à transmission, qui dispose d’un canon à électrons et produit un flux d’électrons monochromatiques qui, à travers un système de lentilles et de condensateurs, entre en collision avec l’échantillon, dans le cadre de ceux-ci sont transmis et une lentille d’objectif le convertit. Dans l’image, qui est projetée sur un écran au phosphore, afin que l’utilisateur puisse la voir ainsi que l’électronique de balayage, un canon émet un faisceau d’électrons à haute énergie qui se déplace vers le bas, éclairant l’échantillon, à travers une série de lentilles magnétiques, condensateurs et antennes, conçus pour diriger les électrons vers un point, frappant l’échantillon, les électrons secondaires sont lâches, à la surface de l’échantillon, un détecteur compte les électrons et envoie les signaux à l’amplificateur, l’image finale est formé avec le nombre d’électrons émis à partir de chaque point de l’échantillon, en noir et blanc et avec un caractère tridimensionnel.

Chez Kalstein, nous avons des microscopes modernes qui sont très utiles dans les laboratoires cliniques et de recherche. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter le menu Produits.

Kalstein

PARIS

Localisation.

2 Rue Jean Lantier, 75001, Paris – France.
(+33) 1 78 95 87 89(+33) 7 60 83 92 83

sales@kalstein.eu

NOUS SITUER

Nous sommes toujours proches.



AVANTAGES

Modes de paiement et d’expédition.



Suivez notre activité sur les réseaux sociaux.

Restez informé de toutes les actualités du secteur.


Ouvrir le chat
Vous avez besoin d'aide?
Scan the code
Bonjour!
Comment pouvons-nous vous aider?