Spectrophotomètre, types et parties

mars 18, 2022by Kalstein
lrg_YR01851-YR01859-YR01861-YR01860.jpg

Un spectrophotomètre est un instrument de laboratoire utilisé pour mesurer l’absorbance d’un échantillon, en fonction de la longueur d’onde d’un rayonnement électromagnétique, et ainsi connaître la concentration des substances dans une solution. En d’autres termes, il permet de connaître la concentration des substances dans une solution et donc de les analyser du point de vue quantitatif.

Cet équipement permet de déterminer l’efficacité, la sensibilité, la plage spectrale et la résolution du faisceau lumineux. Ils dépendent de la variété de conceptions et des composants optiques qui contiennent ces équipements.

Types de spectrophotomètres

Il existe actuellement différents types de spectrophotomètres, dont les caractéristiques les plus importantes sont mentionnées et précisées ci-dessous :

  • Spectrophotomètre à faisceau simple : La lumière est transportée de l’échantillon vers le détecteur, une référence est donc nécessaire pour développer l’analyse.
  • Le spectrophotomètre à faisceau divisé : La lumière est divisée en deux trajectoires, celle qui passe par le monochromateur vers l’échantillon puis le détecteur, et celle qui passe vers le détecteur utilisé pour corriger les variations de la lumière émise par la lampe.
  • Spectrophotomètre à double faisceau : La lumière voyage à travers deux trajectoires vers les compartiments, et chacun a son propre détecteur. L’un est dirigé vers l’échantillon et l’autre vers la référence.
  • Spectrophotomètre à absorption atomique : Ce type de spectrophotomètre fonctionne en tenant compte des longueurs d’onde du spectre de rayonnement électromagnétique. Ils sont basés sur le fait que les molécules qui absorbent les fréquences font partie des caractéristiques de leur structure.
  • Spectrophotomètre UV Visible : Il a pour objectif de mesurer la lumière qui passe à travers l’échantillon, puis de la comparer à son intensité avant qu’elle ne passe par une solution ou un échantillon.

Parties d’un spectrophotomètre

Un spectrophotomètre est généralement composé de 4 parties principales : une source, un monochromateur, un séparateur de faisceau, une zone d’échantillonnage et un détecteur. Il possède également des éléments optiques tels que des lentilles ou des miroirs, qui transmettent la lumière tout au long de l’équipement.

  • Source de lumière : Elle éclaire l’échantillon. Il doit répondre aux conditions de stabilité, directionnalité, distribution d’énergie spectrale continue et longue durée de vie. Les sources utilisées sont la lampe au tungstène et la lampe à arc au xénon. Ils peuvent être classés en continu et linéaire, et aussi en continu ou pulsant.
  • Monochromateur : Il s’agit d’un dispositif qui permet d’obtenir une lumière monochrome, c’est-à-dire d’isoler les rayonnements de longueur d’onde désirée qui sont influencés ou réfléchis à partir de l’ensemble. Il est constitué des fentes d’entrée et de sortie, des collimateurs et de l’élément de dispersion.
  • Photodétecteurs : C’est le détecteur qui détecte les radiations, et il transmet ce signal à un enregistreur. Dans les instruments modernes, on trouve une série de 16 photodétecteurs pour percevoir simultanément le signal en 16 longueurs d’onde, couvrant le spectre visible.
  • Enregistreur : Il est chargé de convertir le phénomène physique, c’est-à-dire le signal que l’on obtient en nombres proportionnels à l’analyte en question.

Quels spectrophotomètres offrons-nous à Kalstein ?

Chez Kalstein, nous fabriquons et mettons à votre disposition une excellente gamme de spectrophotomètres aux meilleurs prix du marché. A cette occasion, nous vous présentons notre spectrophotomètre YR01855, qui possède les caractéristiques suivantes qui en font un grand allié dans son travail continu de laboratoire :

  • Lumière : La lumière parasite de YR01855 est inférieure à 0,05% T. Le monochromateur est entièrement scellé et les surfaces optiques sont protégées par une membrane en dioxyde de silicium.
  • Grand écran LCD : Il adopte un écran LCD de 128 * 64 points comme système d’affichage. Par conséquent, les résultats sont faciles à lire.
  • Espace mémoire de données important : Vous pouvez stocker 200 groupes de données et 200 courbes standard en même temps.
  • Peut être mis à niveau vers le modèle de balayage : L’instrument peut être contrôlé par le logiciel de balayage UV-Professional de Metash développé basé sur Windows® via le port USB. Le logiciel étend la fonction à Quantitative Scan, Cinétique, Multiwavelength et Wavelength.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à jeter un oeil ICI

Kalstein

PARIS

Localisation.

2 Rue Jean Lantier, 75001, Paris – France.
(+33) 01 78 95 87 89(+33) 6 80 76 07 10

sales@kalstein.eu

NOUS SITUER

Nous sommes toujours proches.



AVANTAGES

Modes de paiement et d’expédition.



Suivez notre activité sur les réseaux sociaux.

Restez informé de toutes les actualités du secteur.


Ouvrir le chat
Vous avez besoin d'aide?
Bonjour!
Comment pouvons-nous vous aider?